_______

Maison du Rocher sacrée

Architecture
Mots par Gilles Irazzo C.

m-rocher-s-2

La préfecture de Kyoto est couverte de forêts luxuriantes. Située à proximité du sanctuaire Yamazumi et du mont Hiei, la Maison du Rocher sacré a été conçue pour incarner cette image d’une connexion spirituelle. Alors que la conception fait face à la rue avec une façade en bois fermée, son intérieur est un plan ouvert pour apporter une quantité généreuse de lumière naturelle et de ventilation pour les jours d’été.

m-rocher-s-5
m-rocher-s-4

Les architectes rendent hommage à ce monument avec deux gros rochers, définissant la pièce maîtresse du jardin. Ils deviennent des figures de culte, des entités d’admiration, des symboles de pleine conscience. D’une certaine manière, l’architecture se transforme en un royaume isolé imprégné d’éléments naturels.

m-rocher-s-1

L’intérieur est composé de chevilles en bois, de planches de bois et de surfaces en terre pour une palette qui ressemble à la nature. Le flux de circulation se dissipe au fur et à mesure que les habitants ont la liberté de se déplacer. Grâce à une connexion spatiale homogène, le sens du minimalisme – ou dans ce cas, le sens de l’espace négatif – est absorbé dans les transitions d’espaces, où les frontières n’existent plus. 

m-rocher-s-7
m-rocher-s-6
m-rocher-s-8
m-rocher-s-9

Ces espaces peuvent tous être distingués, mais ils partagent un foyer commun : la cour de la mousse, l’enkianthus perulatus, les bambous ruscus et le rocher sacré.

 

S’inspirant des vieilles maisons japonaises, ce projet a une structure intégrée en forme de U avec une cour ouverte embrassée.

m-rocher-s-12

_______

Lieu                       Oia, Santorin, Grèce
Architecture         Kapsimalis Architects
Website               
kapsimalisarchitects.com
Photographie        Vangelis Paterakis